Notre eau est-elle propre?
User Rating: / 5
PoorBest 
L'eau

 

Notre eau est-elle propre?

Par Gloria Bucco, Éditrice adjointe, Delicious!

Jadis, on puisait sa réserve d’eau quotidienne en plongeant un seau en bois ou un sac en peau de daim dans le ruisseau le plus près. Pour nos ancêtres, l'eau pure, froide et cristalline, était la vie elle-même. Quoiqu’incolore, inodore et insipide, l’eau nous est indispensable ainsi qu’à notre Planète.

L’eau couvre environ 75 % de la surface de la Terre et le corps humain est constitué d’eau à 70%. Boire de l'eau pure aide à nettoyer et maintenir le corps, qui mourrait s’il perdait 10 % de son eau.

Malheureusement, l'eau d'aujourd'hui, n'est pas aussi propre et claire que celle qui coulait jadis dans les ruisseaux. Au cours des dernières années, plusieurs facteurs nous ont éveillé sur les problèmes de la qualité de l'eau potable, selon John Cary Stewart dans son livre « Drinking Water Hazards (Envirographics). Nous sommes devenus plus conscients des problèmes liés à l’eau potable à cause de meilleures méthodes de détection de polluants, un public plus inquiet pour la santé et l'environnement et une augmentation dans les incidents publicisés de contamination d'eau potable.

En plus d'être contaminée, l'eau a fait l’objet de gaspillage, de mauvaise gestion et de sur-utilisation depuis des décennies. Selon Sandra Postél dans State of the World 1993 (W.W. Norton), « les signes de tension au sujet de l'eau abondent ». Elle écrivit également: “Le niveau des cours d’eau est à la baisse, le volume d’eau dans les lacs diminue et les marécages sont en voie de disparition. Dans chaque secteur d’activité où la consommation est élevée - l'agriculture, les usines de fabrication et les villes - la demande a rapidement augmenté. L'utilisation globale de l'eau a plus que triplé depuis 1950 et se situe maintenant à environ 4 340 km³ par an, 8 fois l'écoulement annuel du fleuve Mississippi.”

Qu’y a-t-il dans notre eau, quelle action pouvons-nous prendre et comment pouvons-nous la conserver ?

LES SOURCES DE L’EAU

L'eau consommée par les humains provient de 2 sources, la nappe phréatique et l'eau de surface. L'eau de surface sustente une variété de plantes et de vie animal, incluant des micro-organismes tels que les bactéries et les algues. L'eau de surface est extrêmement vulnérable à la pollution provenant des égouts ou de produits chimiques synthétiques.

Normalement, les micro-organismes ne se retrouvent pas dans la nappe phréatique parce qu’ils sont filtrés par le sol quand l’eau traverse l'aquifère, ou la canalisation souterraine. La nappe phréatique contient aussi plus de minéraux dissous qu’elle accumule sur son passage à travers les formations rocheuses. Environ la moitié de la population américaine comptait sur la nappe phréatique comme source d'eau potable.

La plupart des gens font confiance aux administrations gouvernementales pour assurer que leur eau soit pure et libre des polluants et d'autres additifs superflus. Le Safe Drinking Water Act de 1974 exige qu’une société d'eau, qui dessert plus de 25 personnes, teste régulièrement l’eau afin de déceler s’il y a présence de certains polluants. Pourtant, plus de 70,000 polluants connus ont été trouvés dans l'eau. En plus, la Environmental Protection Agency (EPA) estime que 42 millions d'américains boivent de l'eau contenant un niveau dangereusement élevé de plomb.

L’EAU EN BOUTEILLE EST-ELLE MEILLEURE?

Incités par le désir de boire de l'eau propre, beaucoup de gens achètent de l'eau embouteillée parce qu’ils croient qu’elle provient d'une source pure. Par conséquent, la purification de l'eau est devenue un commerce de haute technologie. Il y a 700 marques d'eau embouteillée et en vrac vendues aux États-Unis et les ventes ont grimpé frénétiquement à environ 2,7 G$. La croissance des ventes d’eau embouteillée provient de l'inquiétude croissante pour la qualité de l'eau canalisée dans les maisons. Stewart écrit, « Beaucoup de gens veulent une boisson saine pour accompagner leurs aliments sains et leur régime de vie sain et voient l’eau embouteillée comme le summum de la pureté. Mais l’est-elle? »

En 1991, l’U.S. House Energy and Commerce Committee a fait une étude approfondie de l'industrie d’embouteillage d'eau. Parmi les conclusions du comité : 25 % des eaux embouteillées venaient des mêmes sources que l'eau du robinet; en rapport à un autre 25 %, la source de l’eau ne pouvait pas être documentée; et 31 % de l’échantillonage total excédait les niveaux admissibles de contamination microbiologique. Selon les conclusions du comité, le problème principal, était dû à une négligence inexcusable de la Food and Drug Administration (FDA) en rapport avec la mise en vigueur d’une règlementation adéquate.

En essayant de corriger cette omission, le FDA a récemment proposé des règlements qui devraient aider les consommateurs à savoir ce qu'ils achètent. Selon la proposition faite en janvier 1993, les embouteilleurs d'eau doivent désormais apposer des étiquettes qui définissent des termes tels qu’eau artésienne, eau de source et eau minérale de façon à ne pas confondre ou induire les consommateurs en erreur. La règlementation prévoit également que:

§ L'eau embouteillée devra rencontrer les mêmes normes de sécurité établis par l’EPA pour l’eau municipale (en ce qui concerne la contamination au plomb, la norme pour l’eau embouteillée est encore plus stricte).

§ Quand l’eau embouteillée provient d'une source municipale, le lettrage pour indiquer cette information devra être de taille supérieure ou égale au nom de la marque de commerce.

§ Les étiquettes devront identifier les niveaux de tous les aliments présents en quantités significatives. Quelques eaux contiennent des niveaux élevés de sodium, de calcium ou de fer.

Malheureusement, la FDA affirme qu’elle entend faire “une surveillance minimale ” la nouvelle règlementation dès qu’elle sera en vigueur. L’application des normes sera déléguée sous la responsabilité des états individuels.

PRENEZ GARDE AU PLOMB

Le plomb pourrait être l’un des polluants les plus dangereux dans l'eau potable. En raison de son coût bon marché et de sa grande durabilité, le plomb a beaucoup été utilisé au départ dans la fabrication des installations de distribution d’eau potable américaines. Aujourd'hui, environ 51 % de villes américaines utilisent encore des canalisations fabriquées de plomb ou doublées avec du plomb, selon Stewart. Avec la corrosion des conduits, le plomb, les soudures de plomb et le cuivre s’infiltrent dans l'eau.

Ce produit extrêmement toxique a été lié à la débilité mentale, surtout chez les enfants. Le plomb peut aussi provoquer des naissances prématurées et inhiber le développement physique et mental chez les bébés. Une étude réalisée par une équipe de recherche de la Albert Einstein College of Medicine dans le Bronx à N.Y, a démontré qu’une augmentation importante dans des tests d'intelligence standardisés avait eu lieu 6 mois après que l'on eut traité des enfants pour réduire les niveaux de plomb dans leur sang et retiré la présence de ce métal de leur domicile.

Les amendements faite à la Safe Drinking Water Ac en 1986 exigent l'utilisation de matériel sans-plomb (contenant moins de 8%) pour la mise en place ou la réparation des conduits, les soudures, etc. dans les systèmes d’aqueducs publics et la plomberie à l’intérieure des maisons et des bâtiments. Par contre, cette loi, ne vise pas la plomberie installée avant 1986.

On retrouve la plus haute concentration de plomb dans la première eau du matin. Cette eau est restée toute la nuit en contact constant avec les surfaces des conduits. Les précautions suivantes vous permettront de réduire la concentration de plomb à des niveaux acceptables :

§ Prenez une douche le matin avant d’activer le robinet utilisé pour l'eau potable. Après cette opération, remplissez un récipient de verre et mettez-le au réfrigérateur pour boire et cuisiner tout au long de la journée. Ceci vous évitera de devoir vidanger les conduits chaque fois que vous aurez besoin d’eau.

§ Utilisez l'eau du robinet froide plutôt que chaude, surtout dans la préparation de la nourriture des bébés. L'eau chaude permet au plomb qui se retrouve dans les conduits de s’infiltrer dans l'eau.

§ Ne faites pas bouillir d'eau à l’excès - 5 minutes suffisent. L’ébullition excessive permet aux polluants de se concentrer dans l'eau, incluant le plomb.

§ Mangez des aliments riches en fer et en calcium. Ces éléments nutritifs empêchent l'absorption du plomb dans le corps.

§ Voici le nom d'un laboratoire qui pourra tester votre eau pour le plomb : American Council Of Independant Laboratories, 1629 K, Rue N.W., Suite 400, Washington, D.C. 20006, Téléphone (202) 887-5872.

§ La Ligne ouverte de la Safe Drinking Water de l'EPA au (800) 426-4791 vous donnera les coordonnées d’un laboratoire certifié par l’état qui fera une analyse de plomb pour environ $15 à $50.

§ Les Services de Santé publique font aussi des analyses d'eau.