ADDITIFS AMBIGUS
User Rating: / 2
PoorBest 
L'eau

ADDITIFS AMBIGUS

Par John Seymour et Herbert Oirardet

L'ajout de fluor aux eaux publiques est un sujet controversé tant chez les scientifiques que chez les politiques depuis que cette pratique fut adoptée en 1950 par le Service de la Santé Publique américain. Aujourd'hui 57% des approvisionnements en eaux américains contiennent du fluor, selon Stewart.

Le fluor est ajouté à l'eau potable dans les aqueducs publics pour réduire la carie dentaire. Par contre, des études récentes, ont levé des doutes sur la vieille croyance que l’ajout de fluor dans l’eau potable représentait un bénéfice à la santé des dents. Stewart a étudié un certain nombre de rapports scientifiques et a découvert que depuis 30 ans, il y a eu des réductions importantes de caries dentaires dans des régions de 8 pays industrialisés, peu importe si la région ajoute du fluor à son eau potable ou pas.

Stewart croit que si les américains avaient un meilleur régime alimentaire, l’ajout du fluor à l’eau potable ne serait pas nécessaire. Il dit que les caries dentaires sont causées principalement par les grandes quantités d'amidon et de sucres raffinés que les américains consomment. Et bien que l'eau potable des États-Unis soit parmi les plus touchées par l’ajout de fluor dans le monde, les États-Unis continuent à avoir l’un des plus hauts niveaux de caries dentaires.

Stewart affirme que l'osmose inversée est l’une des meilleures méthodes pour réduire le fluorure dans l'eau potable. Cette pratique enlève de 90 à 95 % du fluor, ainsi que plusieurs autres polluants. L'osmose inversée utilise la pression normale créée dans les canalisations d'eau pour forcer l'eau à traverser une-membrane semi-perméable qui isole les polluants de l'eau. L'eau traitée émerge en laissant les impuretés derrière elle.

On peut également se servir d’un filtre de carbone pour purifier l’eau. Ce dispositif est disponible sous plusieurs formes. Il est composé de charbon de bois actif, soit du carbone chauffé jusqu'à ce qu'il développe un réseau de tout petits canaux, semblables à une ruche d’abeille. Ces canaux piègent certains polluants spécifiques lorsque l'eau les traverse. Les filtres améliorent le goût de l'eau en enlevant les produits chimiques qui provoquent des goûts et des odeurs désagréables à l’eau, mais n'enlèveront pas de dureté ni la plupart des métaux lourds.

L’importance de l’eau

L'eau est une partie cruciale de notre vie et néanmoins, la science commence à peine à réaliser l’importance fondamentale qu’elle représente pour notre santé. L’eau représente au moins 70% du corps humain; notre sang est constitué d'eau à plus de 90 % et notre cerveau est composé d'eau à plus de 80 %. Auparavant, la science médicale se basait sur la théorie que notre état de santé dépendait uniquement de nos tissus solides et que ceux-ci représentent 25% de notre corps. Nous savons maintenant que c'est tout le contraire. Les tissus solides du corps sont, en grande partie, une coquille pour contenir les liquides qui constituent notre essence.

Il y a beaucoup de différentes théories sur nos origines, mais toute la science reconnaît un lien direct entre l'eau et la vie. Toutes les opérations de notre corps se produisent dans l'eau.

Notre système nerveux est en réalité un réseau de transport complexe composé de canaux minuscules. Chaque mouvement et chaque sensation sont le résultat de messages échangés entre notre cerveau et nos cellules nerveuses. Des petits messagers appelés protéines transporteuses traversent le liquide de nos cellules nerveuses et contrôlent toutes les fonctions de notre corps. Au-delà de tout ce que nous puissions faire pour intervenir, deux facteurs principaux affectent ces transmissions : la quantité d'eau que nous buvons et sa limpidité. Une consommation insuffisante d'eau ou de pauvre qualité fera épaissir le liquide à l’intérieur de nos cellules nerveuses, ce qui ralentira et brouillera les communications essentielles entre le cerveau et les différentes parties du corps. Cette communication réduite provoque la perte d'énergie, la perte de coordination et éventuellement, la maladie.

Notre corps n'a pas de système de réserve pour l'eau. Les périodes, même courtes, sans consommation d'eau peuvent induire le cerveau à exécuter, en quelque sorte, un programme de gestion de la sécheresse. Quand la consommation d'eau est réduite ou que la quantité d'eau disponible est insuffisante, le corps enclenche une série de réactions de conservation. La perte d'énergie, le mal de dos, les douleurs au cou et même les migraines sont tous des présages de déshydratation. La science médicale découvre maintenant que toutes les maladies sont provoquées par des réactions en chaîne dont l’origine remonte à une cause première et dans beaucoup de cas cette cause est la déshydratation. Il est fort probable que la plupart d'entre nous souffrons de déshydratation au moins la moitié du temps. Malheureusement, la plupart des médicaments et la plupart des médecins traitent les symptômes (la douleur) et non la cause.

Le mal de dos est un bon exemple d'une réaction de conservation localisée destinée à ralentir le mouvement et conserver l'eau disponible. Les vertèbres lombaires et cervicales qui soutiennent le poids de notre corps sont en fait des petits systèmes de soutien hydrauliques. Chaque vertèbre est remplie de liquide. Avec une bonne hydratation, le liquide soutient 75 % du poids au niveau des vertèbres et aide à absorber les chocs causés par des activités physiques telles que la marche ou la course.

Le fonctionnement de ces vertèbres s’apparente à un système de stockage de l’eau et c’est le premier endroit qui sera rationné en cas de baisse de liquide dans le corps. Quand nos vertèbres ne contiennent pas la quantité adéquate de liquide, les enveloppes des vertèbres doivent soutenir le poids et la pression, ce qui provoque des maux et des douleurs et peut causer éventuellement des problèmes plus sérieux tels que les hernies discales. Beaucoup d’eau, ainsi que le mouvement régulier garderont les vertèbres bien hydratées et aideront à prévenir la plupart des maux de dos et de cou.

Les migraines sont directement liées à la déshydratation; le cerveau représente seulement 1 % du poids total de notre corps, mais son fonctionnement utilise de 18 % à 20 % des liquides en circulation. Quand le niveau des liquides de notre corps diminue d’aussi peu que 2%, nous devenons déshydratés, ceci affecte la circulation dans le cerveau qui déclenche des signaux d’avertissement. Le cerveau libère des histamines qui provoquent des sensations de douleur, destinées à nous avertir. Néanmoins, on nous apprend "à fermer les signaux" par l'utilisation d’anti histamines ou d’analgésiques tels que l'aspirine, qui traitent seulement le symptôme et permettent au problème de progresser. La douleur peut être un indice qu’il y a un manque d'eau à un endroit.

Les nausées matinales sont le résultat de la déshydratation. Dès qu’une femme devient enceinte, le cerveau met le fœtus en priorité, comme premier bénéficiaire de liquide. Le fœtus survit dans son propre petit océan et les niveaux de liquides dans cet environnement sont maintenus à tout prix. La nuit représente la plus longue période sans consommation d'eau. Pendant cette période, les liquides dans le sac amniotique se réapprovisionnent chez la mère. Au matin, le corps de la mère se retrouve sévèrement déshydraté et le cerveau se met à exécuter des procédures de ralentissement afin de conserver le liquide qui reste. Les nausées et la bouche sèche sont des symptômes de déshydratation avancé et on les a appelés " nausées matinales " en raison du moment où ils se produisent le plus communément. La gueule de bois produit des symptômes identiques et résulte directement de l’effet déshydratant de l'alcool sur notre corps. Un apport d’eau suffisant et régulier au cours de la nuit aide à prévenir autant les nausées matinales que la gueule de bois.

Les articulations rigides ou douloureuses résultent plus souvent qu’autrement d'un manque d'eau localisé. Le cartilage entre les articulations conserve l'eau et fournit la lubrification à l'articulation. Toute douleur musculaire peut être réduite ou éliminée par l’augmentation de notre consommation d'eau. Les douleurs musculaires sont causées par l’augmentation de la quantité d'acide lactique dans une région spécifique. Lorsque notre corps fait un effort, le transfert d'hydrogène et de sodium à travers les parois de nos cellules crée de l’énergie. Cela produit de l'acide lactique et réduit le pH (augmentation de l'acidité) dans cette région. L'acide lactique provoque la douleur musculaire et ceci provoque une augmentation de la circulation de liquide vers cette région. Notre corps a besoin d’un minimum d'eau pour exécuter ses tâches essentielles. Les activités liées au maintien de la santé et à la réduction de la douleur ne peuvent être exécutées que lorsque l’on a dépassé le minimum requis.


*Comparez les systèmes de purification d’eau*

LES FILTRES EN ARGENT-CARBONE (Filtres Bactériostatiques)

On a ajouté du ne nitrate d’argent (reconnu comme substance toxique) aux filtres en carbone pour empêcher la croissance des bactéries, par contre, son efficacité est questionable. L’ajout d’argent n’améliore pas la capacité de cet appareil à éliminer les bactéries ou les autres polluants, en particulier, les produits chimiques. La Federal Trade Commission a conclu: "les études ont démontré que le contrôle de la prolifération des bactéries par les filtres bactériostatiques n’est pas prometteur."

LA DISTILLATION

Retire tous les minéraux, incluant ceux qui sont bons pour la santé. Elle utilise un processus d’ébullition de l’eau, suivi de la condensation de la vapeur d’eau. Beaucoup d’agents chimiques se retrouvent dans la vapeur, par conséquent, ce procédé n’élimine pas les produits chimiques.

L’OSMOSE INVERSÉE

Retire tous les minéraux, incluant ceux qui sont bons pour la santé. Ils sont chers à opérer. Ce système ne retire pas toutes les bactéries, ni les agents chimiques, tels que, le chlore, les trichloréthylènes (TCE), les trichlorométhanes (THM), etc. On gaspille beaucoup d’eau (ça prend 3 à 6 litres) pour chaque litre d’eau potable que l’on conserve dans un réservoir. On recommande d’ajouter un système de filtrage au carbone à ce procédé.

LES FILTRES AU CARBONE

L’eau contourne le carbone, plutôt que de le traverser. Ce procédé retient les impuretés, la rouille, le sable et le limon et enlève le goût et les odeurs du chlore, ainsi que les autres odeurs.


LES ADOUCISSEURS D’EAU

Les adoucisseurs ne sont ni des filtres ni des purificateurs et ils sont utilisés uniquement pour adoucir l’eau. Ce procédé ajoute du sodium dans l’eau en échange d’ions de magnésium ou de calcium. On recommande que l’eau filtrée par un système de filtrage ne passe pas par un adoucisseur. (Ne pas utiliser pour traiter l’eau que l’on boit.)

L'efficacité des systèmes de filtration Multi-Pure a été confirmée par des essais dans un laboratoire indépendant, homologué, et de surcroît, par plus de 2 millions de clients satisfaits partout dans le pays. En comparant la technologie au bloc de carbone du Multi-Pure à celle d’autres filtreurs d'eau, la performance du Multi-Pure rencontre les plus hautes normes!