L'équilibre acide-alcalin dans le corps
User Rating: / 18
PoorBest 
Généralités

L'équilibre acide-alcalin dans le corps

La santé et la maladie créent et maintiennent des substances chimiques dans le corps. C'est la raison pour laquelle un médecin prescrit une analyse de sang comme outil de diagnostic lorsque le patient ne se sent pas bien. L'industrie médicale a identifié des facteurs chimiques dans le sang car ils reflètent les conditions de santé ou de maladie dans le corps.
De même, des énergies disparates se manifestent dans le corps humain par rapport à la santé ou à la maladie. Les scientifiques qui étudient la bioénergie savent mesurer les niveaux de l'énergie relatifs à nos organes pour identifier les forces et les faiblesses de ces organes.

LES CELLULES FONCTIONNENT COMME DES PILES ALCALINES

La relation entre la chimie et l’énergie engendre une observation intéressante sur la santé et la maladie :
La cellule humaine fonctionne comme une pile alcaline.
Tout comme une pile alcaline possédant un pôle positif et un pôle négatif, une cellule est composée d’un nucleus et d’un cytoplasme. Par la conception de la nature, le noyau et le cytoplasme de la cellule attirent les charges opposées : le nucleus est "pôle" positif, tandis que le cytoplasme est le "pôle" négatif. Le potentiel de flux d'énergie d’une cellule croît en fonction de la charge opposée collectée par chaque « pôle », et, bien sûr, plus le potentiel d'énergie est grand, meilleur est l’état de santé de la cellule.

Une pile alcaline ou une cellule humaine compte tous les deux sur la chimie pour créer ces charges opposées positives : certains minéraux ont une charge négative (alcaline), tandis que d'autres minéraux ont une charge (acide). Ces minéraux sont libérés dans le corps humain lors de la production d'énergie (combustion des hydrates de carbone) dans les cellules. Des déchets (sous-produits) issus de ce processus légèrement acide sont aussi produits. Le corps a besoin de réserves alcalines (semblable à un compte bancaire sur lequel vous pouvez engager des dépenses), afin de neutraliser les acides et éliminer ces sous-produits. Dr.Ted Morter écrit : «Votre corps est alcalin par la conception et produit de l’acide par la fonction.» Comme pour illustrer ce qui suit, il est important de construire une réserve alcaline dans le but de refaire sa santé.


La chimie de la santé et la maladie
Les cellules saines ont des réserves adéquates de charge négative (alcalin) et positive (acide) dans leur cytoplasme et nucleus, respectivement. Une alimentation et un mode de vie naturels permettent de reconstituer les éléments alcalins et acides bioactifs nécessaires afin de maximiser l'énergie cellulaire et de minimiser les produits - déchets acides. Quand la santé se détériore, cela indique généralement qu’il y a des réserves insuffisantes de bioactifs acides disponibles pour le nucleus de la cellule. Cela peut dire aussi, très important, qu’il existe probablement à la fois une réserve de bioactifs alcalins insuffisante dans le cytoplasme et un excès des déchets acides dans ce même cytoplasme qui se sont accumulés à partir de diverses sources. En conséquence, la charge entre le nucleus et le cytoplasme se réduit et les ressources en énergie cellulaire diminuent, provoquant une accumulation supplémentaire en acide métabolique et créant un cycle qui aboutirait à la maladie.
Les cellules meurent lorsque la chimie du cytoplasme devient acide et le potentiel d’énergie diminue en deçà d'un seuil.


L'échelle de pH
Les scientifiques ont établi un pH (potentiel d'hydrogène) pour mesurer l équilibre des substances acides / alcalines. Les plus acides des substances ont la valeur 0 et la valeur 14 pour les plus alcalines (basique).
La bioénergétique utilise le pH comme une mesure de la résistance électrique entre les ions négatifs et positifs dans le corps. Ces ions se poussent littéralement les uns contre les autres.
L’eau pure (H2O) se compose d'un ion d’hydroxyle et d’un ion d'hydrogène, elle a un pH neutre de 7.
Parce que notre corps se compose principalement d'eau, nous avons un pH à peu près de 7 ;
Cependant, chaque organe a son propre pH. Un pH légèrement alcalin de (7,1-7,45) du cytoplasme cellulaire indique une bonne santé. La plupart des gens d’une santé «moyenne» ont un pH légèrement acide (6.5-6.8). Quant la santé d’une personne se détériore, son pH tombe jusqu'à ce qu'un système d'alarme dans l'organisme active un métabolisme de survie qui produit l'ammoniaque (pH = 9,25) et pousse le pH cellulaire au dessus de 7.


Le pH et votre santé
L'échelle de pH sert à la fois dans la médecine allopathique et holistique pour mesurer les qualités acide / alcaline de deux importants liquides extracellulaires organiques : l’urine et la salive. Les plupart des praticiens qui utilisent le pH comme une référence pour la chimie de l’ensemble de l’organisme conviennent que, dans un corps sain, fonctionnant normalement, les deux fluides devrait enregistrer une moyenne de pH d'environ 6,5, ce qui représente un degré légèrement alcalin (de 7.1-7.45) dans le cytoplasme des cellules du corps.
Les tests de PH ne sont pas un outil de diagnostic complet, ce n'est qu'un petit indicateur de la santé, et il pourrait bien être trompeur pour le non averti et ainsi mal interpréter les résultats :

- Une personne pourrait être encore en mauvaise santé même si le pH de son urine et de sa salive indique 6.


- La chimie de l'urine et de la salive varie par rapport à l’heure de la journée, aux habitudes alimentaires, aux emplois de temps et au stress etc. Par conséquent, les personnes en bonne santé enregistrent parfois une "mauvaise" lecture qui trompe parce qu’il est temporaire.

- Le mauvais fonctionnement des reins peut entraver la lecture, car ils faussent la chimie du corps.

Compte tenu de la difficulté à interpréter les niveaux de pH, Il faudrait mieux faire des tests périodiquement sur du long terme pour qu’ils soient un bon indicateur de l'ensemble du fonctionnement du corps.

Considérant le défi du pH
Rappelez-vous que, pour une personne en bonne santé, le cytoplasme de la plupart des cellules du corps est légèrement alcalin (7.17.45 pH) et dispose d'assez de bioactifs ions négatifs pour créer de l'énergie dans les cellules. Quand les fonctions cellulaires sont surchargées de toxines et la formation d'acide s’accumule dans le cytoplasme, le pH et le potentiel en énergie diminuent, réduisant au minimum le transfert de l'oxygène et les nutriments dans les cellules et l'élimination des toxines hors de la cellule. Lorsque l'accumulation de l'acide atteint un niveau critique dans une cellule, la cellule mute (cancer) ou meurt. A ce moment-là, les virus et bactéries provoquent des complications supplémentaires. La maintenance ou, dans le cas d'une personne malade, la conservation de l'alcalinité dans le cytoplasme des cellules devient un défi. Toutefois, on pourrait fait face à ce défi en suivant le régime de l’alimentation vivante, ainsi qu’en faisant de l'exercice et en ayant une pensée positive. Car ils fournissent suffisamment d'oxygène, d'enzymes, de vitamines et de minéraux bioactifs dont nous avons besoin tout en minimisant les déchets qui chargent le corps. Parmi la formation d'acide excessive que vous devriez éviter sont l'air et l'eau pollués, la plupart des appareils électroménagers, ainsi que les fruits et légumes non biologiques. Sans parler de toutes les viandes (y compris la volaille et les fruits de mer), les produits laitiers, les aliments trop cuits, et la pensée négative.


La règle des 80/20
L'organisme a besoin d'un équilibre entre la formation basique (alcalin) et la formation d’acide qui se trouve dans la nourriture végétarienne naturelle. La règle suivante a été formulée après de nombreuses années de recherches et d'observations cliniques par rapport à l’utilisation de la nutrition pour guérir la maladie :


La Règle de 80/20
Pour reconstituer et maintenir un bon équilibre alcalin et acide, mangez 80% d’aliments alcalins et 20% d’aliments qui forment de l’acide.

Voici un aperçu des principaux groupes d'aliments végétariens et leurs tendances chimiques dans le corps. Tous les aliments suivants sont crus et biologiques.

Basique

Petites grains germées comme les haricots, et la plupart de céréales

Légumes-feuilles et racines

Légumes, fruits mûrs (concombres, courges, les tomates, les poivrons, etc.)

Algues (dulse, nori, wakame, etc.)

Herbes fraîches

Poivre de cayenne

Ail et oignons

Fruits mûris

grains de céréales germées (amarante, millet, quinoa, teff, etc.)

Fèves fraîches

Maïs doux frais

Graines de sésame (3 h de trempage)

Toutes sortes de noix, exceptionnellement, (trempées, 12-24 heures de trempage). Attention la plu part sont acides :
Amandes, noix de coco fraîche, pignons de pin

jus de légumes verts fraîchement pressés à prendre à jeun.

Acide

• Les fruits (exceptionnellement), la plupart sont basiques

 

Myrtille

canneberge (baie)

prune

pruneau

• Les grosses graines de céréales (trempées 8 -12 heures) ;
(La plupart ne sont pas recommandées) :
Sarrasin

Seigle

• haricots secs (trempés 12-16 heures)

• Les noix (trempées 12-16 h) :
Les Noisettes

Les noix de pécan

Les noix

• Les petites graines (trempées 5-8 heures):
Citrouille

Tournesol

Non recommandé : (inscrit à titre de référence) :
• Les grosses graines de céréales

Orge

Riz (basmati, brun, blanc, etc)
Avoine
Blé
Les noix de cajou
• Arachides
• Sucre raffiné
•Sel (toutes sortes)
• Les boissons alcoolisées
• Café
•Tabac
•Vinaigre
• Condiments raffinés (ketchup, moutarde, mayonnaise, etc.)

 

La liste suivante comprend des éléments qui ne sont pas uniquement de formation d’acide dans la cellule, mais qui peuvent aussi un excès de mucus dans le corps : la viande, les produits laitiers, le blé, les œufs, le sel, les sucres raffinés, l'alcool et le tabac.





L’équilibre basique /acide au-delà de la nourriture
D'autres facteurs sont également essentiels pour le maintien de l'équilibre acide-alcalin dans le corps.
Voici la listes des activités favorisant soit la formation acide ou la formation basique.

activités favorisant la formation basique

Physique :
• L’exposition modérée au soleil
• Une bonne combinaison alimentaire
• Le repos – sommeil
• La respiration profonde de l'air frais
• Le jeûne et la sous-alimentation
• La détente

• Une musique apaisante
• L’exercice modéré
• apport adéquat en eau

Emotionnelle et mentale :
• Le rire
• Le laisser- aller
• L'estime de soi

 

activités favorisant la formation acide

Physique :
• La nourriture cuite et transformée
• Une mauvaise combinaison alimentaire
• Manque de repos - manque de sommeil
• Manque d'oxygène
• Trop manger ( trop souvent)
• Le stress

• Le bruit

• L'exercice excessif ou pas d’exercice

• Déshydratation d’aliments

émotionnelle et mentale :
• La colère
• La négation
• La confusion
• La peur

 

Identifier les dépendances
Une dépendance est la preuve d'un déséquilibre chimique (pH) dans le corps. Lorsque quelqu'un tente de renoncer à quelque chose qui est au moins responsable partiellement de ce déséquilibre, le corps commence à libérer des toxines acides accumulées créant le potentiel d’un ensemble des symptômes de désintoxication.
L'un de ces symptômes est une envie forte de la chose qu’on a renoncée ; une personne qui méconnaît ces symptômes croit souvent, que c’est un signe que le corps lui demande de consommer

ce à quoi il renonce. La personne utilise ce prétexte souvent pour réintroduire cet aliment dans sa vie.
En fait, ces symptômes sont tout simplement semblables à ceux rencontrés par un alcoolique et toxicomane. Nous devons comprendre la relation émotionnelle / mentale qui accompagne et reflète habituellement les changements physiques.
Si le processus de désintoxication est autorisé à fonctionner dans son intégralité, la libération de toxines permet de rééquilibrer le corps lui-même à une certaine mesure. La compréhension de ce fait, donne le courage d'affronter les défis que présente la désintoxication.


Alkalize or Die, de Theodore Baroody, D.C.
Votre santé, votre choix, par M. Ted Morter, DC,