La digestion en bref
User Rating: / 7
PoorBest 
LA DIGESTION

La digestion en bref

La digestion est l’effet mécanique, chimique et biotique (la flore intestinale) du métabolisme des molécules en unités utilisables et de l'assimilation de ces plus petites unités par le corps. Ci-après, on retrouve les organes de la digestion et leurs contributions mécaniques, chimiques et biotiques à la digestion :


Le Cerveau. Quand nous voyons, sentons ou pensons aux aliments, le cerveau envoie un message aux glandes salivaires pour sécréter la salive.


La Bouche
. Les aliments sont décomposés mécaniquement par la mastication et chimiquement par l'action enzymatique de la ptyaline. La ptyaline aide à métaboliser les amidons en sucres simples.


L’œsophage. La nourriture descend de la bouche à l’œsophage, puis à l’estomac. Le processus mécanique impliqué, c’est d’avaler. Le mouvement péristaltique de l’œsophage fait avancer les aliments (le bol alimentaire).


L’estomac. Pour le corps, l’estomac est un bol de mixage. Son processus mécanique c’est le barattage. L’acide chlorhydrique et la pepsine décomposent les aliments chimiquement. La pepsine est la première enzyme à métaboliser les protéines en acides aminés. Une fois que les aliments sont sous forme semi-liquide, que l’on appelle chyme, ils sont acheminés vers le duodénum.


Le Duodénum
. Cet organe ressemble à un deuxième estomac. C’est ici que l'aspect chimique de la digestion est à son paroxysme. Le pancréas envoie la trypsine, la chymotrypsine, la lipase et l’amylase. Le foie et de la vésicule biliaire fournissent la bile. Ces enzymes et produits chimiques transforment le chyme en liquide et l’envoie de l’avant à l'intestin grêle. (Le pancréas et le foie ont d'autres fonctions, moins directement rattachées à la digestion. En tant que membre du système endocrinien le pancréas produit l'insuline, qui régularise le niveau des glucides dans le sang. Le foie a plusieurs fonctions, dont la conversion des protéines en amidons.)


L'Intestin grêle. Ce tube de 7 mètres de long travaille de façon bactériologique et mécanique. Les bactéries intestinales, appelées la flore intestinale, décomposent davantage les aliments qui n'ont pas été digérés, pendant que les enzymes pancréatiques continuent à convertir de grosses molécules en unités nutritives utilisables. Ces unités nutritives sont ensuite absorbées à travers les villosités et envoyées aux cellules via le système sanguin. Un mouvement de vague pousse mécaniquement la matière partiellement digérée le long de l'intestin grêle. Ce mouvement est une forme de péristaltisme. Tout liquide non absorbé est envoyé au côlon.


Le Côlon
. Le côlon absorbe davantage des aliments à travers ses parois, en envoyant les éléments nutritifs aux cellules. Le colon opère mécaniquement par péristaltisme (un mouvement de masse), soit une série de mouvements semblables à des vagues combinés à des torsions. Tout liquide non absorbé est converti en matière solide (fèces) et expulsé à travers l'anus.


Les aliments qui aident à la digestion


Fruits Frais et Légumes. Si vous suivez les règles de la bonne combinaison alimentaire, les fruits frais et les légumes fournissent à votre corps la nutrition optimale. En plus, la fibre de ces aliments nettoie les villosités dans vos intestins. Ces aliments sont pleins de vitamines, minéraux et autres éléments. Le système digestif des humains est spécialement conçu pour consommer ces aliments. En mixant vos légumes, ils sont encore plus faciles à absorber par les villosités et les parois du côlon.


Pousses et légumes verts.
Ces aliments sont prédigérés, ce qui signifie que les protéines ont été converties en acides aminés et les amidons ont été décomposés en sucres simples, ce qui permet à votre corps d'assimiler leurs éléments nutritifs avec efficacité. Ils contiennent également des vitamines, des minéraux et de la chlorophylle.


Aliments lacto-fermentés
. Les aliments lacto-fermentés que vous apprendrez à préparer dans les cours de recettes fournissent à votre corps une source riche en enzymes et des vitamines du groupe B. Comme les pousses et les légumes verts, ils sont prédigérés. Ils sont aussi une source naturelle d’acidophiles, des bactéries amicales qui restaurent votre flore intestinale.


Le jus d’herbe de blé
. C’est le plus optimal de tous les éléments nutritifs. Il est plein de vitamines, minéraux, oligo-éléments, enzymes, acides aminés et chlorophylle. Pour le sang, c'est un réparateur et un purificateur naturels. Non seulement contient-il des enzymes, mais il stimule la production des enzymes naturelles du corps. Nettoyer les villosités de vos intestins, boire du jus et s’administrer des implants aident à déloger la matière collée aux parois du côlon et assistent le système digestif. Pour transmettre les éléments nutritifs dans le système, c’est essentiel d’avoir des villosités qui fonctionnent librement en et un côlon propre.

LES ALIMENTS QUI ENTRAVENT LA BONNE DIGESTION

La viande. Le corps humain n’est pas conçu pour manger de la viande. Même s’il l’était, nos habitudes d’élevage du bétail, nous assurent de consommer des hormones de croissance et des produits chimiques. La viande est une protéine dense qui draine nos enzymes digestives et notre acide chlorhydrique. Il y a aussi la question économique; 10 kg de graines donnent environ 450 gr de viande. Il y a aussi ceux qui s’objectent à la viande pour des questions morales.


La volaille. On s’objecte à la volaille, incluant le poulet et la dinde, pour les mêmes raisons que la viande rouge. En outre, compte tenu des procédés d’élevage et d’inspection du poulet, vous avez de fortes chances de vous retrouver aves des animaux infectés dans votre assiette.


Le poisson. Le poisson, incluant les fruits de mer, sont difficiles à digérer pour les humains. Contrairement à la croyance populaire, les fruits de mer restent dans votre estomac beaucoup plus longtemps que la viande et la volaille et, comme vous apprendrez dans votre classe qui traite des combinaisons alimentaires, plus un aliment reste longtemps dans votre système, plus il se putréfie. Cette putréfaction est toxique pour votre corps.


L’alcool. L'alcool exige un gros effort de la part de votre système digestif, surtout de votre foie. Le foie convertit de l'alcool en acétaldéhyde, un cousin de la formaldéhyde, qu’on utilise pour embaumer les morts.


Les aliments cuits. La cuisson détruit les enzymes dans les aliments et par conséquent détruit aussi les éléments nutritifs. Nous abordons ce sujet en détail dans votre classe qui traite des combinaisons alimentaires.


Matière poisseuse et aliments collants
. Les aliments comme les pâtes, le lait, le fromage, les œufs et les produits laitiers se retrouvent dans cette catégorie parce qu'ils contribuent particulièrement à la formation de mucus, obstruent les villosités dans l’intestin grêle et s'ajoutant aux matières toxiques qui assaillent le côlon. En bloquant la partie inférieure du système digestif, ces aliments entravent la capacité du corps à assimiler les éléments nutritifs.

LES ACTIONS DE QUELQUES ENZYMES IMPORTANTES

Toutes les enzymes sont importantes pour une bonne digestion, mais voici les plus importantes. Notez que l'acide chlorhydrique n'est pas vraiment une enzyme, mais puisque c'est si essentiel au processus de digestion, nous l’avons incluse.


La ptyaline
. Elle est sécrétée dans la bouche. Son travail est de commencer le processus de décomposition des amidons en sucres simples.

La pepsine. Cette enzyme est sécrétée dans l'estomac. Son travail est de commencer le processus de décomposition des protéines en acides aminés.


L’acide chlorhydrique. On le retrouve dans l'estomac. Il est essentiellement responsable de modifier le pH d'alcalin à acide. L'acide chlorhydrique transforme aussi des aliments solides en semi-liquides, que l’on connaît sous le nom de chyme. Le chyme est ensuite acheminé dans le duodénum où d'autres enzymes métabolisent davantage les molécules. Consommer des liquides pendant les repas a tendance à diluer l'acide chlorhydrique dans l'estomac, rendant la digestion (surtout des protéines) moins efficace.

La plus grande partie de l'activité enzymatique se produit au niveau du duodénum. C’est ici que le pancréas dépose ses enzymes et la vésicule biliaire, la bile. La vésicule biliaire stocke la bile produite par le foie. Voici les 4 enzymes primaires sécrétées par le pancréas et envoyées dans le duodénum :


La trypsine et son amie, la chymotrypsine. Ces 2 enzymes travaillent ensemble pour métaboliser davantage les protéines en acides aminés.


La lipase. Cette enzyme pancréatique convertit les gras en acides gras et triglycérides.


L’amylase. Cette enzyme continue le travail commencé par la ptyaline, soit à métaboliser encore plus les amidons en les sucres simples.


Les enzymes transforment d’énormes molécules en unités utilisables, afin que notre corps puisse assimiler les éléments nutritifs dont il a besoin pour maintenir son niveau optimal de fonctionnement. Ils prennent des molécules complexes et les métabolisent en plus petites structures alimentaires, assimilables par le corps.


Chaque enzyme a un travail particulier à accomplir. Quelques-unes transforment les protéines en acides aminés. D'autres infatigables convertissent des glucides complexes et amidons en sucres simples. Votre cerveau se nourrit presque exclusivement de glucose. Les graisses doivent être décomposées en acides gras et triglycérides. Il y a aussi des enzymes pour cela.