L’herbe de blé, les enzymes et le vieillissement
User Rating: / 4
PoorBest 
Longivité

L’herbe de blé, les enzymes et le vieillissement

De tous les ingrédients actifs contenus dans l’herbe de blé, les enzymes sont peut-être plus importantes qu’aucun autre.

Jusqu’à maintenant, des centaines d'enzymes ont été découvertes dans les herbes. Une étude plus consciencieuse dans le futur pourrait nous aider à en découvrir des milliers d’autres, parce que l'herbe est un entrepôt d'enzymes. Quand elles sont contenues dans les aliments, ces enzymes s’ajoutent aux enzymes indigènes fabriquées par le corps humain répandant leur énergie vitale. Les enzymes les plus importantes qui ont été isolées dans l’herbe de blé sont:

§ L’oxydase de cytochrome, un antioxydant exigé pour la bonne respiration des cellules;

§ La lipase, qui décompose les gras;

§ La protéase, qui digère les protéines;

§ L’amylase qui facilite la digestion des glucides;

§ La catalase qui catalyse la décomposition du peroxyde d’hydrogène en eau et oxygène dans le sang et les cellules sanguines;

 

 

§ La peroxydase, qui a un effet semblable à la catalase au niveau cellulaire;

§ La transhydrogénase, qui aide à maintenir le tonus des tissus musculaires du cœur; et

§ Le super oxyde dismutase (SOD), dont nous discuterons ci-après.

Il est intéressant de noter que lorsque nous vieillissons, ces enzymes baissent en quantité et en force, alors que la capacité de notre corps à traiter les graisses lourdes, les protéines, et les calories excédentaires diminue. Ceci pourrait être la cause de l’obésité et du vieillissement prématuré qui affligent tant d'Américains aujourd'hui. Il est également intéressant de noter que trois de ces enzymes, l’oxydase cytochrome, la peroxydase et la catalase se trouvent en concentrations relativement élevées dans les globules rouges et les globules blancs en santé. Cependant leurs nombres sont considérablement diminués dans le corps d'une personne atteinte du cancer.

Nous avons déjà vu comment les enzymes de l'herbe de blé aident à désintoxiquer les polluants à l'intérieur de nous. Ils nous aident aussi à mieux digérer notre nourriture. Dans quelques cas ils ont aussi démontré une capacité à « digérer » ou dissoudre les excès de graisses et protéines dans le corps. Une des enzymes trouvée dans l’herbe, (SOD), joue un rôle capital dans la capacité de l’herbe de blé à prévenir le vieillissement. Cette enzyme a reçu beaucoup d'attention dans les milieux scientifiques comme étant possiblement une enzyme de l'antivieillissement.

Travaillant indépendamment, le Dr. Barry Halliwell, un biochimiste de l'Université de Londres, le Dr. M. Rister, de l'Université de Cologne en Allemagne, et le Dr. Irwin Fridovich, un biochimiste de Duke University, ont trouvé la SOD dans toutes les cellules du corps. Ils ont enquêté sur le rôle que joue cette enzyme dans le ralentissement du vieillissement cellulaire. Remarquablement, le SOD réduit les effets de la radiation, agit comme un composé anti-inflammatoire, et peut prévenir les dommages aux cellules causés par les crises cardiaques ou l’exposition à des irritants. L’herbe de blé est une source d’alimentation supérieure de SOD.

Le SOD se produit naturellement dans chaque cellule comme un agent équilibrant qui neutralise les effets toxiques de super oxydes qui résident eux aussi dans les cellules. Les super oxydes sont des substances produites par chaque cellule dans les processus métaboliques normaux. Cependant, quand la quantité de super oxydes dans les cellules augmente, sans une augmentation correspondante dans la production de SOD, ils peuvent endommager des cellules et accélérer le vieillissement.

Suite à l’exposition à des radiations ou polluants tels que des dérivés de l'oxyde d'azote, suivant la consommation de substances étrangères (et toxiques) comme des drogues et additifs chimiques, et en vieillissant, le nombre de super oxydes dommageables dans et autour de nos cellules augmente. Leur accumulation endommage les graisses, l’ADN et la structure globale des cellules. Comme je l'ai mentionné, une certaine quantité de super oxydes est nécessaire, mais tout excès devrait être détruit par la présence de SOD dans les cellules. Quand les réserves de SOD sont basses, les cellules s’empoisonnent; elles perdent leur capacité de se renouveler et meurent prématurément. En fait, plus on a de vieilles cellules ou de cellules anormales dans le corps et plus nos cellules contiennent habituellement des super oxydes.

Cependant, dans des essais de laboratoire et des tests cliniques, la SOD s’est avérée être une enzyme sûre et efficace qui peut nous protéger des dommages cellulaires causés par les super oxydes, l’infection, le vieillissement, le radiation et l’empoisonnement dû à une mauvaise nourriture, l’air ou les drogues. L’herbe de blé est une source naturelle de SOD.