L’herbe de blé contre les radicaux libres
User Rating: / 14
PoorBest 
Jus d'herbe de blé

L’herbe de blé contre les radicaux libres

Quand nous discutons de « radicaux libres, » nous ne quittons pas le sujet du rajeunissement pour s’aventurer dans le domaine politique. Les radicaux libres sont des atomes avec un tas d'électrons hors-contrôle qui peuvent entourer vos cellules de l’intérieur et faire vieillir chaque partie de votre corps de bord en bord. Ils sont créés surtout par les graisses traitées et cuites dans notre alimentation.

Un livre récemment écrit par Durk Pearson et Sandy Shaw, intitulé Life Extension, a mis beaucoup de lumière sur les radicaux libres. Les auteurs signalent les dégâts que les radicaux libres peuvent causer et suggèrent des moyens de les éliminer pour avoir une vie plus longue et plus saine. Malheureusement, leurs conseils pourraient être néfastes, puisque les drogues et les suppléments qu'ils recommandent n'ont pas été complètement testés pour les effets à long terme. Leur prémisse est que certains produits chimiques appelés antioxydants, contenus dans les additifs de la nourriture comme le BHT et le BHA, peuvent neutraliser et renverser l'accumulation de radicaux libres dans le corps, améliorant santé et longévité.

Cependant, d'après le Dr. Jeffrey Bland, un biochimiste de l'Université de Puget Sound à Washington, des résultats préliminaires d'études faites sur l'usage à long terme des BHT et BHA comme suppléments contre le vieillissement indiquent que ces additifs dans la nourriture ont tendance à inhiber la production dans le foie de certaines enzymes qui sont nécessaires pour la santé et une longue vie.

Mon propre sentiment est que l’utilisation d’agents de conservation pour allonger la durée de vie est absurde. Conserver un aliment et conserver la vie d'un corps vivant en utilisant des additifs dans la nourriture sont deux mondes à part. Voulez-vous être conservé pendant que vous êtes encore vivant? Moi, non! Pendant que certaines parties d’une cellule ont un besoin vital d'oxygène, d'autres peuvent être endommagées par lui. Les antioxydants protègent les composantes importantes de la cellule (graisses non saturées, particulièrement) d'être endommagées par l'oxygène. Les antioxydants qui se trouvent dans le BHT et le BHA, et dans d'autres additifs, se retrouvent également dans l’herbe de blé et d'autres aliments naturels, sous une forme plus sûre et plus efficace que les types chimiques.

Comme vous vous souviendrez, j'ai mentionné que les graisses peuvent s’accumuler au fur et à mesure que certaines enzymes diminuent, dû à l’âge et à de pauvres habitudes alimentaires. Ce que je n'ai pas mentionné, c’est comment ces graisses contribuent au vieillissement prématuré et comment l’herbe de blé peut les enrayer, et c'est ici qu’entrent en ligne de compte les radicaux libres.

Au cours des années passées, beaucoup d'Américains ont remplacé les graisses saturées (graisses principalement animales) pour des graisses non saturées et polyinsaturées. Les graisses non saturées étaient sensées prévenir la maladie du cœur alors que les graisses saturées en étaient la cause. Cependant, nous savons maintenant que nous étions dans l’erreur. Les deux types de graisses augmentent notre risque de maladie du cœur, et pire encore, accélèrent le processus de vieillissement—les graisses saturées par leur tendance à couper l'apport d’oxygène à nos cellules, et les graisses polyinsaturées pour la même raison, et aussi parce qu'elles créent des radicaux libres.

Les radicaux libres sont des atomes qui contiennent des électrons qui se sont détachés de leur compagnon pair. Dans la circulation sanguine, ils se forment facilement à partir de graisses polyinsaturées en présence d'oxygène. Ils peuvent aussi se former à l'extérieur du corps dans de l'huile rancie. Le problème est que ces radicaux libres sont très instables. Les radicaux libres ont tendance à déranger tout ce qu’ils approchent et peuvent endommager presque tous les systèmes du corps.

D'après P. Gordon, dans son livre intitulé “Free Radicals and the Aging Process, in Theoretical Aspects of Aging,” (Les Radicaux Libres et le Processus du Vieillissement, dans les Aspects Théoriques Du Vieillissement), publié par La Presse Académique, quand les cellules sont endommagées par des radicaux libres, leurs résidus perdurent comme des accumulations intracellulaires appelées des pigments de lipofuscine. Ces derniers, affectent la santé en empêchant le flux de l'oxygène dans les cellules. La quantité de pigments de lipofuscine augmente habituellement avec l’âge, et peut être considérée comme une indication de l'âge des tissus. Beaucoup d'investigateurs dans le domaine du vieillissement croient qu’une alimentation grasse comme celle de la plupart des Américains est l’une des principales façons d'augmenter la quantité de pigments de lipofuscine.

L’herbe de blé, en revanche, peut prévenir les radicaux libres et les pigments lipofuscine de s'accumuler et de faire leurs dégâts. Le jus d’herbe de blé contient des vitamines C, E et du carotène, des antioxydants naturels qui nous protègent sans risque et efficacement contre la formation des radicaux libres. Les antioxydants trouvés dans les produits chimiques synthétiques tels que le BHA et le BHT sont peut-être capables d’empêcher les huiles polyinsaturées de rancir, mais il n'y a aucune preuve qu'ils peuvent faire la même chose dans le corps humain. De plus, il n'y a aucune évidence qu'ils sont sûrs comme compléments alimentaires puisque nous avons été exposés seulement qu’à de petites quantités au cours des dernières années.

Les vitamines A, C, et E sont des exemples d'antioxydants naturels. La vitamine C empêche non seulement la formation de radicaux libres, mais aussi prévient les vitamines A et E d'être détruites. Le jus d’herbe de blé contient presque autant de vitamine C par ml que du jus d'orange, et plus que la plupart des légumes courants.

La vitamine A n'est pas présente dans le jus d’herbe de blé, ou tout autre aliment végétal, mais son précurseur, le carotène, l’est. En fait, le carotène est l’une des substances qui empêche les huiles de devenir des radicaux libres pendant que la plante est vivante. Contrairement à la vitamine A qui se trouve dans les produits animaliers, et qui peut endommager à de fortes doses, le carotène, sous aucune quantité, ne s’est-elle avérée toxique. Dans les expériences où les investigateurs ont donné du carotène additionnel à des animaux qui provenait de sources alimentaires ou à même la nourriture, ils ont découvert qu'il y avait un effet protecteur majeur contre la formation de radicaux libres dans les tissus des animaux.

Le jus d’herbe de blé est une bonne source de Provitamine A (carotène). Il contient plus de carotène par Kg que la laitue iceberg, les tomates et beaucoup d'autres légumes de jardin. Bien sûr, en plus d’utiliser l’herbe de blé pour prévenir le vieillissement causé par les radicaux libres, vous pouvez limiter les graisses et les huiles dans votre alimentation à celles trouvés dans les aliments. Les huiles à cuisson, le beurre, la margarine, la mayonnaise et les autres graisses dites « libres » peuvent faire vieillir votre corps dans la mesure où vous en abusez et que vous ne pouvez pas débarrasser votre corps de l'excès.