LA BASE DE LA MEDECINE VIBRATOIRE
User Rating: / 12
PoorBest 
ATTITUDE - LA PENSE POSITIVE

LA BASE DE LA MEDECINE VIBRATOIRE

Par Robert Kreucher

Toutes les choses, y compris les formes de pensée, existent en tant que fréquences vibratoires. On nous a dotés de vibrations d’équilibre et de santé sur le plan physique, émotionnel, mental et spirituel.

La maladie est un symptôme de déséquilibre sur un ou plusieurs de ces niveaux ; et la maladie affecte tous les niveaux, parce que nous sommes des êtres holographiques. La maladie est un coup de pouce instinctif à n’importe quel niveau, qui peut rendre plus facile le processus de notre voyage vers l’ultime esprit ou l’absolu.

Les penses négatives créent des acides corrosif dans notre corps. Nous avons le pouvoir et le choix soit de détruire notre corps physique / émotionnel / mental /spirituel avec des pensées et expressions négatives, soit de le nourrir avec des pensées et expressions positives. Le dynamisme de notre pensée et son expression verbale peuvent générer la santé et l’abondance dans notre vie. Le corps humain est une structure très dynamique. Par exemple, la température du corps est de 37°C sous la langue mais elle est de36,4° C sous les bras, de 37,5°C dans le rectum et de 40,5° dans l’estomac, parce que on a besoin de chaleur pour la digestion. Et ce qui est comique dans la création, c’est que les testicules doivent être à 35,5°C pour produire du sperme ; c’est pourquoi les muscles du scrotum se relaxent par temps chaud, permettant l'éloignement des testicules du corps ; en revanche, par temps froid, ils se contractent pour les laisser se rapprocher du corps. Les muscles du scrotum doivent maintenir la température à 35,5°C pour que les testicules puissent fonctionner correctement, produisant du sperme pour la propagation de l’espèce.

De même que le corps maintien diverses températures pour différents buts, il émet plusieurs fréquences vibratoires pour différents buts également. Comme une couleur diffère d’une autre à cause de ses effets et de sa fréquence vibratoire, de même un organe est différent d’un autre par sa fonction et sa fréquence vibratoire.

Tout existe en fréquence vibratoire. Un morceau de bois, aussi solide qu’il soit, consiste en des trillions d’atomes qui vibrent. Quelle est la différence entre du bois, du métal, du verre, du tissu et du plastique ? Ils sont tous composés de matière, mais chacun diffère des autres parce que la structure moléculaire de ces substances vibrent à des fréquences différentes.

Quand ce spermatozoïde unique et spécial pénètre dans l’œuf, il en résulte un zygote (du grec « deux cellules »). Ces cellules se multiplient de nouveau, formant ce que les embryologistes appellent une blastula ou « bourgeon ». Comme ce bourgeon se développe, il prend une forme distincte et on l’appelle une morula (en latin « mûre »). Ensuite, il se passe quelque chose de particulier : une rayure noire se développe ; cela s’appelle, de façon appropriée, la rayure primaire ; cette rayure devient une structure qui, à son tour, est la substance du cerveau et de la moelle épinière. Au début, la masse des cellules est indifférenciée : les cellules sont virtuellement identiques. Comme ce processus se déploie, cependant, les choses commencent à prendre forme. Sous la direction du système nerveux primitif, différents groupes de cellules commencent à battre car ces cellules assument les fréquences vibratoires individuelles du cœur et du système circulatoire, des sens spéciaux –les yeux et le cœur- du squelette, et des muscles ; et, finalement, les groupes séparés assument les fréquences vibratoires de chaque organe individuel.

Chaque aspect du corps est créé essentiellement à partir d’un certain type de cellules, et les seules différences parmi nos systèmes –y compris nos organes- sont les fréquences auxquelles ils vibrent. Nous possédons théoriquement, potentiellement et de façon pragmatique la fréquence vibratoire parfaite de l’équilibre et de la santé. Il y a quatre choses qui peuvent modifier ces fréquences : les traumatismes, les toxines, la pensée et les tensions. S’il y a des influences négatives, ces fréquences vibratoires initialement parfaites deviennent moins parfaites, ce qui entraîne la maladie.

Notre corps est capable de se guérir tout seul de façon significative ; nous devons simplement bien le traiter pour rectifier les mauvais fonctionnements déjà bien établis.

Une bonne alimentation joue un rôle décisif dans la restauration de nos fréquences vibratoires. Et, bien sûr, les aliments d’origine animale vont à l’encontre de cette restauration. Un régime pauvre en protéines, en graisses, riche en fibres est virtuellement un régime végétalien, parce qu’il exclut naturellement les aliments d’origine animale. En prenant plus de jus de légumes frais, de salade et de graines germées, vous êtes assurés d’augmenter votre vitalité et votre qualité de vie.

C’est mieux de faire de l’exercice de façon modérée. On peut faire des étirements en douceur, comme du yoga -spécialement la Salutation au Soleil et les rites de rajeunissement- quotidiennement. C’est mieux de faire des exercices plus énergiques tous les deux jours pour permettre aux muscles de se reconstruire. On devrait faire de l’aérobic 4-5 jours par semaine pendant au moins 35 à 40 minutes.

La prière, la méditation et les affirmations positives sont aussi puissantes que l’alimentation et l’exercice. Les fréquences vibrationnelles augmentent et s’améliorent par l’intermédiaire des vibrations des mots, des configurations non verbales et des images bénéfiques qui flottent autour de nous.

Les couleurs, les cristaux, les pierres et autres cadeaux de la nature existent pour notre bénéfice. Chaque couleur et chaque pierre vibre à une fréquence spécifique, rendant chacune unique. Ces fréquences vibratoires conduisent le corps à faire le meilleur choix, conduisant inévitablement la sagesse innée du corps vers l’homéostasie. Par exemple, considérez deux sons de fourchette programmés à la même hauteur de note. Quand on frappe sur l’une, l’autre commence à vibrer aussi ! Pourquoi ? Parce que le fait de ne rien faire n’est pas son choix le plus élevé ; son désir profond est d’actualiser son potentiel. Elle reconnaît le son de l’autre fourchette et commence à le reproduire.

Il en est de même pour le corps humain. Le meilleur de nous-mêmes se manifeste quand l’équilibre et la santé sur le plan physique, émotionnel, mental et spirituel, la présence de couleurs, cristaux et pierres nous encouragent à reconnaître nos vraies vibrations. La résonance des couleurs, cristaux et pierres a le pouvoir de maximaliser les valeurs et les influences des 4 éléments (traumatismes, toxines, pensées et tension) et rend plus facile l’équilibre qui en résulte, spécialement en harmonie avec des vibrations positives.