De l’exercice physique doux et modéré
User Rating: / 2
PoorBest 
Activités Sportives

De l’exercice physique doux et modéré

Protège les cellules du cerveau des toxines, notamment des radicaux libres et de l’excès de glutamate ;

Répare l’ADN pour protéger le cerveau, ainsi que l’ensemble de l’organisme, contre la destruction programmée des cellules ;

Réduit de moitie les risques de dégradation mentale et démence causées par le syndrome de déficit d’attention ainsi que par d’autres nuisances chez les personnes de plus de 65 ans ;

Préserve l’intégralité des fonctions mentales des personnes de plus de 70 ans ;

Réduit le risque de maladies cardiaques et d’infarctus en régulant le taux de cholestérol et en améliorant la combustion des grasses ;

Améliore les apports d’oxygène, de glucose et de sang aux tissues du cerveau ainsi qu’à l’ensemble de l’organisme ;

Diminue le risque de diabète en favorisant l’intervention régulatrice de l’insuline sur le taux de sucre sanguine (glucose) et en augmentant la proportion de masse maigre du corps ;

Atténue l’ostéoporose et tous les problèmes osseux, lorsque combiné avec un entraînement de résistance ;

Combat la léthargie, la dépression et les états mélancoliques ;

Réduit la fréquence des cancers du côlon, du sein ainsi que celle d’autres cancers et maladies ;

Diminue le risque de chute chez les personnes âgées en améliorant le tonus musculaire, l’endurance et l’équilibre, réduisant par la même occasion la probabilité et l’intensité des chocs.

« Alimentation, vitalité, longévité » Brian R. Clement