LE CHOCOLAT – SUPER-ALIMENT OU POISON ?
User Rating: / 46
PoorBest 
Aliments à éviter

LE CHOCOLAT – SUPER-ALIMENT OU POISON ?

Tout le monde parle du chocolat : chocolat noir, chocolat au lait, chocolat cru. Le chocolat a longtemps été considéré comme délicieux, excitant, érotique et sensuel. En fait, l’enthousiasme pour le chocolat cru fait croire qu’on ne peut pas s’en passer et qu’on doit en prendre pour être en très bonne santé et heureux.

On a souvent dit que le chocolat était un Viagra de la nature, un aphrodisiaque, un super-aliment, l’aliment n° 1 pour la perte de poids et la haute énergie, apaisant les envies, ne provoquant pas de dépendance, donnant le moral, le Prozac de la nature et, dans le cas du chocolat cru (cacao), exempt de matières grasses hydrogénées, de produits laitiers, de blé et de gluten – et, bien sûr, végétalien. On dit qu’il est conditionné avec des antioxydants, qu’il contient plus de 300 composés chimiquement identifiables, et la liste continue. Des déclarations telles que manger moins, perdre du poids et vivre plus, guérir et ouvrir vote cœur, augmenter votre sensualité et la beauté, doubler votre joie, nourrir votre cerveau et accélérer votre nutrition laissent à penser que cet élixir donne un faux sentiment de sécurité. Il n’y a pas de doute que tout être humain sur terre aimerait récolter ces bénéfices d’une nourriture-plaisir. Mais est-ce possible ? Des chercheurs, le Dr Paul Crawford et le Dr Michael Simmons, ont établi un lien direct entre la consommation de chocolat et la migraine (ces conclusions ont été rapportées dans le Journal de Pratique Familiale en 2006). Le chocolat est conditionné avec des antioxydants, du soufre (minéral de la beauté), du magnésium (minéral du cerveau), des inhibiteurs d’enzymes, la phényléthylamine (donne le moral), l’anandamide (le bonheur chimique), l’arginine (le Viagra de la nature), le triptophane (acide aminé anti-dépresseur), les polyphenols et les épicatechines (anti-oxydants), la dopamine et la sérotonine (neurotransmetteurs anti-dépresseurs), les antioxydants flavonol, les vitamines B et l’histamine. Pourtant, il existe de nombreux aliments ou substances qui offrent des bénéfices et en même temps améliorent la santé. L’un des multiples problèmes avec la consommation de chocolat est que le chocolat est toujours combiné avec des édulcorants, et même le sirop d’agave cru va affecter la glycémie, tout comme les autres sucres. Selon une étude publiée dans le Journal de Médecine de la Nouvelle Angleterre, les sodas et le chocolat sont les 2 principaux aliments-plaisir que prennent les diabétiques.

Il a été porté à mon attention qu’un produit chimique très toxique et mortel qui ne devrait jamais être ingéré, est également présent dans cette innocente graine de cacao – la caféine. La caféine est un produit chimique nuisible qui détruit les nutriments et augmente le niveau d’impureté du sang. Il héberge aussi la théophylline, qui a des effets dévastateurs similaires. On devrait immédiatement tirer la sonnette d’alarme et empêcher les gens de manger du chocolat, qu’il soit cru ou chauffé, mais leur dépendance à ce stupéfiant appelé chocolat les empêche de le faire. Beaucoup diront que si la caféine est crue, on peut la consommer. Mais permettez-moi de vous mettre en garde, elle ne l’est pas. Je le sais par expérience professionnelle et personnelle.

En tant qu’ancien accroc au sucre, j’ai décidé de ne pas céder à la mode du chocolat cru. Essayant de vaincre ma dépendance, je décidai de faire ma propre concoction sans sucre. Je laissai de côté le sirop d’agave qui est si souvent utilisé et je me suis mis à faire un pur chocolat cru. J’ai fièrement fabriqué ma première tournée et j’ai mis la substance épaisse, sensuelle dans des moules. Il avait très bon goût avant que je ne le réfrigère, et plus encore une fois refroidi. Il n’a eu aucun effet sur mon taux de glycémie, ou du moins je le pensais. Mon énergie était à son apogée et je décidai qu’un morceau de chocolat cru tous les jours était exactement ce dont j’avais besoin. Toutefois, après le troisième jour, je remarquai que je voulais augmenter la petite portion de chocolat que je m’étais permise. J’ai réalisé alors que je pensais à en manger durant toute la journée. Je suis devenu très agité et ne pouvais plus dormir la nuit ; Mon niveau de sucre a commencé à monter et à descendre, et je me suis rendu compte que si je n’éliminais pas ce séducteur de ma vie, la caféine me rendrait à nouveau dépendant. Même si je savais que c’était mauvais pour ma santé, j’en avais encore envie. Je pris des mesures drastiques, jetai le chocolat et me mis à jeûner. Il a fallu que je consomme du jus vert pendant 3 à 4 jours avant que je ne retrouve mon vrai moi. J’ai senti que j’étais devenu agressif et très hyperactif quand je consommais de la caféine crue. S’il vous plaît, veuillez tenir compte et tirer des leçons de mon expérience – ce n’est pas la peine (pour être stimulé rapidement) de mettre votre santé en danger. Si vous pensez que vous n’êtes pas affecté de la même façon, peut-être vous vous trompez vous-même, puisque chaque personne qui touche à ce nectar séduisant commence inévitablement à en « tomber amoureux ».

Le spécialiste en alimentation crue (bien connu) Frédéric Patenaude décrit le cacao comme un autre stimulant déguisé en aliment sain. Cela est très vrai. Il suggère le caroube comme alternative au cacao. La poudre de caroube est faite à partir d’un fruit et est très riche en minéraux, contrairement à la graine de cacao qui a un effet stimulant. Les graines de cacao ne sont pas vraiment de la nourriture. Si vous trouvez cette plante dans la nature, vous ne consommerez que le fruit et vous jetterez très probablement les graines. Quand on les consomme, elles n’ont pas le moindre goût de cacao brut. Dans le but de les rendre plus agréables au goût, les graines de cacao sont fermentées et ensuite, bien sûr, on rajoute une multitude d’autres ingrédients (en tête de liste du sucre sous une forme ou une autre) à cette substance. Ces avocats de l’alimentation vivante faisant la promotion du cacao induisent le public en erreur en laissant entendre que des édulcorants comme le sirop d’agave affectent moins la glycémie, et ne sont pas aussi néfastes que les coupables communément appelés comme le sucre, le sirop de maïs, le miel et le sirop d’érable. Tous les sucres ont tendance à affecter le niveau de sucre dans le sang et à favoriser la maladie. Il y a des produits chimiques dans le chocolat tels que les méthylxanthines qui peuvent être mis dans la même catégorie que la théobromine, la caféine et la théophylline, toutes celles-ci ayant des effets dévastateurs sur le corps. Ces substances causent beaucoup de symptômes incluant une croissance glandulaire anormale, de la nervosité, de la dépression, de l’anxiété, de l’insomnie, des problèmes gastro-intestinaux, des démangeaisons, des problèmes cardiaques et circulatoires, des troubles nerveux, de l’ostéoporose, des anomalies de naissance, des maladies de l’estomac, des nausées et des vomissements. En outre, tous les trois sont classés comme substances cancérigènes notoires (agents qui causent le cancer). On a trouvé une substance cancérigène (l’aflatoxine) dans de grandes quantités de graines de cacao. Le beurre de cacao et d’autres ingrédients actifs dans le chocolat transformé et cru provoquent des éruptions d’acné et des infections de la peau chez un grand nombre de consommateurs.

Dès que les graines de cacao sont transformées en chocolat et en poudre, il y a un risque sanitaire. Il est très probable que le chocolat et la poudre de cacao contiennent des excréments d’animaux, des cheveux et des insectes. Les rongeurs et les insectes sont attirés vers le chocolat pour satisfaire leur dépendance et on a compris depuis longtemps que ça couterait vraiment très cher que d’enlever les excréments et les résidus des graines de cacao. Les gouvernements du monde entier ont autorisé jusqu’à 10 % de ces saletés dans n’importe quel produit fini tel que le sucre de chocolat, le cacao, le sirop de chocolat, les préparations pour brownies et autres. Voici une citation : « … chaque fois que vous mangez une barre de chocolat, elle peut contenir un poil de rongeur et 16 parties d’insectes et être encore approuvée » comme aliment comestible et « pour la poudre de chocolat ou les gâteaux, il ne doit pas y avoir plus de 75 fragments d’insectes dans 3 cuillerées à soupe de poudre ». En outre, « 4 % des graines de cacao peuvent être infestés par les insectes. Les excréments d’animaux ne doivent pas dépasser 10 milligrammes par livre ». Que peut-on dire de plus ? Tout cela avec la bénédiction des gouvernements du monde entier.

On suppose que ceux qui liront ce manifeste contre le chocolat sont aussi des gens qui cherchent à manger des produits sains et qui ont probablement envie en même temps d’avoir un peu de plaisir dans leur vie. Il existe en effet un large éventail de fruits tropicaux, de délicieux petits fruits, des délices crémeux comme l’avocat, le chérimoya, la sapote (la sapote noire a été surnommée « le fruit qui ressemble à un pudding de chocolat »), la mamey, et les noix et les graines qui peuvent être moulues et homogénéisées en délicieux mets délicats avec de la stévia pure ajoutée comme édulcorant et excellent pour la santé. Tout ceci, avec d’autres vrais aliments, contient tous les éléments bénéfiques que le chocolat est censé fournir. En fait, certaines baies et certains fruits tropicaux possèdent beaucoup plus d’antioxydants, de composés phytochimiques, empêchant d’être malade, et d’agents antivieillissement que les graines de cacao. Dans la vie, il est important que nous vivions avec intégrité et que nous ne gaspillions pas notre temps précieux sur terre.

Le simple fait est que le chocolat cru, ou tout autre nourriture contenant de la caféine ou un stimulant, est très préjudiciable à votre santé. Le chocolat est un faux aliment. C’est aussi simple que cela. Tenez-vous à l’écart de ces poisons et ne cherchez pas à justifier à vous-même ou aux autres pourquoi vous sentez que vous avez besoin de consommer des aliments avec stimulants, des débris putrides et cancérigènes. Il suffit de réaliser et de comprendre que la bonne santé vient de la consommation d’aliments sains, entiers, crus et vivants, et en exprimant l’amour et la compassion quotidiennement. C’est votre corps et votre vie : prenez soin de lui car c’est le seul que vous avez. Soyez assuré qu’une attitude positive, en mangeant sain et vivant et profiter de la vie avec passion vous fera briller de vitalité. Pas besoin de chocolat !

En vous souhaitant santé et bonheur,

Alicia Hall Educateur de santé Hippocrate.

HIPPOCRATES Healing Our World Volume 26 Issue 4